Les investisseurs immobiliers ont intégré le fait que la BNS pratique des taux négatifs : le taux d’emprunt interbancaire à trois mois (le LIBOR) utilisé en référence au refinancement des banques se situe à -0.80%. Ils n’ont cependant pas forcément identifié la meilleure manière de tirer profit de cet environnement insolite et anticipé les risques inédits que ce contexte de taux leur fait prendre.

Lire l’intégralité de l’article